La répartition des migrants voulue et organisée par le gouvernement socialiste est un double scandale d’Etat. D’abord, sur le principe politique puisque pour résoudre le problème de Calais, l’Etat propose des centaines de Calais répartis sur le territoire national et amplifie ainsi un problème au lieu de le résoudre, c’est un aveu considérable d’impuissance publique, de démission du politique et de l’Etat. Ensuite, sur le principe d’application puisque il est explicitement demandé par le ministère de l’Intérieur que la liste des nouveaux centres d’accueil soit établie « sans que soit au préalable recherché l’accord avec des élus locaux ».

 Dans nos communes rurales, alors qu’on nous refuse l’implantation de nouveaux médecins, le soutien à nos agriculteurs, le maintien de nos services publics, ou l’aide à nos PME et commerces de proximité, l’Etat impose l’intégration forcée de migrants. Ce diktat migratoire, en opposant les élus locaux aux préfets, les migrants aux Français et les Français les uns aux autres, ne fait rien d’autre que de créer les conditions de la désunion nationale et donc d’une guerre civile.

Nous proposons au contraire des solutions justes, fortes et courageuses pour résoudre le problème de la jungle de Calais :

1/ un centre d’accueil au Royaume-Uni pour traiter les demandes des migrants,

2/ le rétablissement des contrôles aux frontières nationales,

3/ l’expulsion de ceux qui n’ont rien à faire sur le territoire alors même que les reconduites à la frontière ont baissé de 20 % sur les 6 derniers mois,

4/ la suppression des prestations sociales pour les étrangers qui ne justifient pas d’un travail et d’un logement en France pour arrêter l’appel d’air de l’immigration sociale.

Déplacer le problème de Calais à l’ensemble du territoire ne constitue pas le début d’une solution. L’exaspération des Français face à l’immobilisme du gouvernement grandit. Cette manière d’agir reflète le manque de considération entretenu à l’égard des élus locaux. L’alternance sera ainsi l’occasion de refonder notre politique migratoire, en lien étroit avec les maires et acteurs locaux.

Guillaume PELTIER

Porte-parole des Républicains

La vidéo du point presse hebdomadaire des Républicains – Guillaume Peltier :