Jeudi 8 septembre, Nicolas Sarkozy était en déplacement à Vendôme, dans le Loir-et-Cher.

Il y a visité l’usine Ecofit, qui emploie 160 employés dans ses ateliers. Il a rappelé à cette occasion que la politique économique  qu’il entendait mener serait aux antipodes de celle qui est appliquée depuis 2012.

Il a également apporté son soutien à tous les employés d’Alstom, au lendemain de l’annonce de la fermeture de l’usine de Belfort.

Un effort sans précédent doit être conduit pour redonner à l’économie française l’indispensable compétitivité dont elle a besoin dans la concurrence européenne et internationale.