_DSC0266La Droite forte, avec Benjamin Mallo, adjoint à la mairie du 17ème, organisait son 2ème Forum & Débat le jeudi 27 octobre 2016 au siège des Républicains.

Nous recevions Olivier VIAL, Président de l’UNI, responsable du CERU, Secrétaire National LR à l’Enseignement Privé et Philippe RAMBAUD, gérant d’un cabinet de conseil en Business Model après 25 années de hautes responsabilités au sein du groupe Danone et Fondateur de l’association 60 000 rebonds qui accompagne les entrepreneurs post faillite.

L’objet de ce Forum était innovant, sans concession et pris sous un angle rarement abordé dans le débat public : Emploi, entreprises, éducation : la France est-elle condamnée à l’échec avec sa jeunesse ?

_DSC0276Olivier VIAL a dressé un tableau édifiant de la situation actuelle de l’Education Nationale et du niveau de nos étudiants en pointant du doigt les décisions totalement idéologiques et dépassées de notre Ministre actuelle qui préfère fermer les yeux sur la situation plutôt que de mettre les moyens nécessaires sur les méthodes efficaces.

Face à des situations d’échecs scolaires qui semblent être non pas une fatalité mais une réalité, des solutions purement pragmatiques et qui ont fait leur preuve en France ou dans d’autres pays existent à partir du moment où on regarde la réalité en face et qu’on souhaite apprendre de l’échec pour mieux former notre jeunesse.

_DSC0285Philippe RAMBAUD a alerté, à travers un témoignage poignant, sur la méfiance d’un système économique français à bout de souffle qui stigmatise et abandonne les entrepreneurs qui ont connu un échec. Près de 60 000 entrepreneurs croisent le chemin de la faillite chaque année en France. La solution toute trouvée est de mettre ces entrepreneurs en marge d’un système qui privilégie disons-le clairement les grandes entreprises du CAC 40 au détriment des TPE-PME-PMI qui sont le cœur d’une économie locale à forte valeur ajoutée.

A contrario de la mise en place d’une vraie culture de l’échec découverte et mise en avant par les Etats-Unis, le système économique actuel préfère fermer les yeux et éviter de remotiver ces entrepreneurs en leur donnant une deuxième chance. Quand l’échec est désormais admis et va jusqu’à être un gage de réussite futur pour les banques dans le système économique américain par la prise de conscience de ses erreurs ou de ses fautes, la France reste ancrée sur une vision arriérée et contre-productive de l’échec économique. L’échec doit être enseigné à nos entrepreneurs d’aujourd’hui, il devient même une nécessité dans l’apprentissage de nos entrepreneurs de demain.

Derrière un élève et un entrepreneur en situation d’échec, il y a des individus qui demandent à grandir et à apprendre de leurs erreurs. C’est à ce prix que la France ne sera pas condamnée à l’échec dès lors que nos dirigeants politiques auront pris la mesure de l’enjeu.

La Droite Forte entend faire confiance aux acteurs locaux, aux experts de la société civile et inviter les politiques de terrain à travailler main dans la main avec eux pour mettre en œuvre les réformes efficaces et pragmatiques dont notre pays a besoin.

Retrouvez en cliquant sur ce lien nos 130 propositions pour l’alternance et pour la France.

_DSC0278