La RSE : pour qui et pourquoi ? Nos réponses

rse explication

D’année en année, des changements s’opèrent dans le monde et demandent à être appliqués dans un processus d’adaptation. Avec les nouveaux enjeux de développement durable, les entreprises font face à de nouveaux défis qu’elles doivent relever pour rester sur les rails. Pour ce faire, elles doivent intégrer des politiques inhérentes à leur fonctionnement, dont la Responsabilité Sociétale des Entreprises. C’est un concept important qui est fondé sur certains principes de base lui donnant tout son sens. Il est donc nécessaire, pour les acteurs devant intégrer une démarche RSE dans leurs politiques, de connaître les tenants et aboutissants d’une telle démarche.

Tour d’horizon sur la Responsabilité Sociétale des Entreprises

Définition de la RSE

Selon la Commission Européenne, la responsabilité sociétale des entreprises (RSE) est « l’intégration volontaire par les entreprises de préoccupations sociales et environnementales à leurs activités commerciales et leurs relations avec leurs parties prenantes ». Ces entreprises s’engagent ainsi dans le respect des principes de développement durable auquel elles contribuent activement.

Piliers de la RSE

Encore appelée responsabilité sociale des entreprises, la RSE est basée sur trois piliers que sont l’environnement, le social et l’économie. En l’intégrant au sein d’une entreprise, celle-ci aura pour objectif d’avoir un impact positif sur la société, de respecter l’environnement et d’assurer une réussite commerciale. Il faudra donc rechercher un équilibre entre ces trois aspects pour assurer l’équité sociale, un environnement vivable et une viabilité économique afin de connaître un succès durable.

Principes génériques de la RSE

Pour une gouvernance responsable, la RSE est fondée sur 7 principes génériques définis par la norme ISO 26000. Il s’agit de :

  • la responsabilité de rendre compte
  • la transparence
  • le comportement éthique
  • le respect des intérêts des parties prenantes
  • le respect du principe de légalité
  • le respect des normes internationales de comportement
  • le respect des droits de l’Homme

La labellisation RSE

L’engagement des entreprises dans la responsabilité sociétale est régi par des référentiels incluant des labels pour mener à bien les activités. Ce sont des preuves de valorisation des démarches entreprises et de transparence dans les actions menées pour un développement durable.

Il existe 8 labels RSE à connaître par les acteurs de cette responsabilité. Ces labels reposent sur des normes dont la principale est la norme ISO 26000. En plus, le média français Global Compact France contribue à améliorer la démarche sociétale au sein des entreprises responsables.

rse pourquoi et pour qui

Se faire labelliser RSE présente plusieurs avantages indéniables. En plus d’apporter une transparence induisant la confiance des parties prenantes aux entreprises, cela permet à ces dernières d’être accompagnées dans la mise en place de cette responsabilité. Les labels constituent, en effet, un outil de communication responsable pour la valorisation de la RSE auprès des parties prenantes et la crédibilité de l’entreprise. Aussi, les structures incluant cette démarche font partie d’une large communauté d’entreprises responsables partageant des valeurs communes.

Qui sont les acteurs concernés par la démarche de la RSE ?

Toutes les entreprises sont concernées par la responsabilité sociétale, quels que soient leur taille, leur statut et leurs domaines d’activité. Elles peuvent mener la démarche de la RSE sans restriction aucune, qu’elles soient basées France ou ailleurs dans le monde.

Les parties prenantes dans les activités d’une entreprise sont concernées par cette démarche. Il s’agit des personnes, groupes et organismes intervenant dans les décisions de l’entreprise. Ce sont par exemple les actionnaires, les employés, les fournisseurs, les investisseurs, les communautés locales, etc., et même les clients. Chacun, à son niveau, peut générer des risques et opportunités dans chaque domaine de la responsabilité sociétale.

Quelle importance revêt la démarche de RSE ?

Une entreprise qui s’est inscrite dans une démarche de RSE dispose d’un réel avantage compétitif face à ses concurrents encore sur la touche.

Satisfaire les attentes des parties prenantes

En responsabilité sociétale, le dialogue avec les parties prenantes est important afin de mieux satisfaire leurs attentes. Les associer à la création de valeur de l’entreprise permettra de répondre à leurs besoins tout en augmentant en visibilité et en crédibilité auprès d’elles.

L’accès aux marchés sera plus facile, la communication autour des activités de l’entreprise sera plus efficace et touchera mieux une cible de plus en plus concernée par le respect des principes de développement durable. Selon la définition d’une entreprise responsable, cela permettra de créer une image de marque forte. De plus, l’accès aux capitaux sera amélioré, car les investisseurs et institutions financières privilégient de plus en plus les entreprises engagées dans cette démarche.

Mieux gérer les risques, saisir les opportunités

En intégrant une démarche de RSE, l’entreprise pourra mieux évaluer les impacts de ses activités afin de prévoir les risques auxquels elle pourrait être confrontée. Ainsi, elle saura mettre en place de meilleures stratégies pour gérer ces risques, améliorer son empreinte positive et ressortir les opportunités qui s’offrent à elle.

Améliorer la performance financière

La RSE permet une meilleure utilisation des ressources aidant à réduire l’empreinte négative de l’entreprise sur l’environnement et la société. Cela aura un impact sur les coûts de ses activités : elle réduira ses coûts en s’adonnant au recyclage et à l’économie bleue par exemple. En outre, la RSE exige d’être à l’écoute des salariés, de leur offrir un meilleur environnement de travail et de développer leurs compétences pour renforcer leur engagement au sein de l’entreprise. Ceux-ci, partie intégrante et prenante dans la démarche seront plus enthousiastes à mieux effectuer leurs tâches.

La combinaison de la réduction des coûts et l’engagement des employés permettra une meilleure croissance financière durable de l’entreprise.

Comment mettre en place la RSE en entreprise ?

Le processus d’intégration de la responsabilité sociétale suit différentes étapes directrices qui peuvent être adaptées à chaque entreprise selon sa structure.

Diagnostic ou état des lieux

Pour mettre en place la démarche RSE, l’entreprise devra identifier les enjeux et établir les liens qu’elle a avec cette démarche pour les adapter à ses objectifs. Elle aura aussi à identifier les parties prenantes afin de les inclure dans la démarche.

Stratégie et plan d’action

Il s’agit d’établir, de hiérarchiser et de décrire les actions à mener en fonction de l’implication environnementale, sociale et économique de l’entreprise. Pour ce faire, il faudra :

  • mettre en place une équipe dédiée à la RSE
  • relever les indicateurs de performance de la RSE
  • intégrer celle-ci à tous les niveaux de l’entreprise
  • développer les compétences et innovations nécessaires

Tout ceci se fait en tenant compte de façon objective des forces et faiblesses de l’entreprise.

Mise en place de la démarche

Dialoguer avec les parties prenantes internes et externes afin leur communiquer les engagements objectifs pris dans la mise en œuvre de la RSE permet de les faire adhérer et contribuer à sa mise en place. Un budget sera établi pour l’exécution des actions à mener.

Évaluation, amélioration, valorisation et communication

Une fois la démarche de RSE mise en place, il faudra contrôler le respect de ses clauses puis suivre et évaluer régulièrement son impact environnemental, social et économique afin de corriger les éventuelles erreurs et d’améliorer sa performance. À cet effet, un rapport RSE sera conçu pour une communication objective à toutes les parties prenantes afin de leur présenter l’évolution dans les activités. Par ailleurs, la labellisation vient valoriser la démarche et communiquer autour des engagements pris en RSE tout en créant de la valeur à l’entreprise.

En tant qu’entreprise, contribuer au développement durable en s’engageant dans une démarche de responsabilité sociétale permet de mieux répondre aux défis environnementaux, sociaux et économiques. Cela assure une croissance effective sur le court, le moyen et le long terme.

Laisser un commentaire