Des vêtements de travail pour la protection des professionnels

Pour chaque corps de métier, il y a des vêtements spécialement conçus que les professionnels doivent porter. Cela leur permet d’être protégés contre les incidents pouvant survenir dans l’exercice de leurs fonctions. Les vêtements de travail ont par ailleurs d’autres objectifs, comme le confort au quotidien, mais aussi le côté fonctionnel qu’ils apportent aux différents corps de métier concernés. Dans certains cas, ils doivent vêtir des équipements de protection individuelle (EPI) qui sont obligatoires, dans des métiers tels que l’industrie, le BTP et l’artisanat.

Vêtements de travail et EPI : quelles différences ?

Pour réaliser une activité professionnelle, il faut se vêtir de manière particulière selon le corps de métier dans lequel on travaille. Les vêtements de travail sont alors des tenues qui permettent de distinguer chaque activité professionnelle. Ces uniformes servent également à protéger l’individu contre les salissures survenant dans l’exercice du métier, tout en leur apportant confort et fonctionnalité.

Les EPI sont, contrairement aux vêtements de travail, des vêtements de protection qui servent à protéger celui qui les porte des dangers ou accidents de travail pouvant nuire à sa santé. Pour cela, il existe des EPI pour chaque risque professionnel. Afin de garantir leur sûreté, ces vêtements répondent à des normes et réglementations bien précises, définies par différentes catégories :

  • Catégorie 1, contre les risques mineurs : contact avec des produits d’entretien peu nocifs, contact avec des températures n’excédant pas 50°, protection contre la pluie, etc.
  • Catégorie 2, contre les risques importants : implique les risques susceptibles d’entraîner des troubles irréversibles. Les situations de froid intense et de hauteur entrent également dans ce cadre. La catégorie 2 comporte entre autres les normes EN ISO 14404 (protection des genoux), EN ISO 20471 (vêtements permettant une haute visibilité).
  • Catégorie 3, contre les risques graves, voire mortels : projection de métal en fusion, électricité, etc. La catégorie 3 comporte entre autres les normes EN ISO 11611 (protection destinée aux soudeurs et autres techniques semblables) ou encore la norme EN 1149-5 (Protection contre les charges électrostatiques).

Vous pouvez trouver tous les vêtements de travail dont vous avez besoin directement dans un magasin de vêtements professionnels en ligne.

Les vêtements de travail pour équiper le corps médical

Dans le secteur médical, les vêtements de travail permettent de distinguer les différents corps d’un service hospitalier. Ils servent également à protéger le personnel soignant contre les bactéries et les éclaboussures de sang. Les vêtements médicaux sont confortables et faciles d’entretien. Ils acceptent le lavage à haute température pour garantir une hygiène parfaite.

En général, chaque médecin, infirmier, aide-soignant ou autre acteur de la santé doit donc se munir d’une blouse (courte/longue) ou d’une tunique et d’un pantalon. Il peut aussi, en fonction de certaines situations, s’équiper de gants, de masque, de charlotte et de chaussures de protection.

Dans des cas spécifiques comme les maladies infectieuses telles que la Covid-19, les professionnels de santé peuvent revêtir des équipements de protection individuelle. Il peut s’agir, dans ces cas, de combinaisons couvrant le soignant de la tête au pied et ne laissant aucune parcelle du corps à l’air libre. Cela permet d’éviter les risques de contagion.

Les vêtements de travail pour servir en restauration

Du chef aux serveurs en passant par les cuisiniers, pâtissiers, boulangers, etc., il existe des vêtements de travail pour chacune de ces fonctions. Ils permettent de reconnaître facilement les différentes catégories du personnel. Le personnel de cuisine portera de son côté des vestes de cuisine, des tabliers, des chaussures de cuisine, des bandanas, toques ou casquettes, etc. Concernant le personnel en salle, on retrouvera des uniformes composés de pantalons de costume, de jeans de travail, de chemises ou encore de gilets de barman. Les tenues de travail sont alors sobres et élégantes pour servir la clientèle.

En restauration, certains accessoires de travail conjuguent protection et fonctionnalité. C’est le cas notamment avec les tabliers de service. Ces derniers sont pratiques, ils permettent de se protéger des salissures tout en disposant de poches pour ranger un carnet de prise de commande, un stylo, un limonadier, etc. Les cuisiniers peuvent également s’équiper d’EPI pour des tâches spécifiques. Ils peuvent par exemple utiliser des gants de protection contre le froid ou la chaleur et des gants anti-coupure. Chaque vêtement et EPI est conçu de manière à apporter protection et confort.

Les vêtements de travail en artisanat

Tout comme le corps médical et le service de restauration, le secteur de l’artisanat possède ses vêtements de travail spécifiques et distinctifs. Il en existe pour toutes les saisons afin de permettre de travailler en toutes circonstances. Il est possible de travailler en extérieur comme en intérieur, dans des milieux humides ou secs.

Des pantalons de chantier aux parkas, en passant par les sweats et les vestes de travail, tout a été pensé pour protéger les professionnels de l’artisanat tout au long de l’année. Comme nous l’évoquions plus haut, chaque vêtement entre dans une certaine catégorie et est régi par certaines normes, pour s’adapter par exemple au froid ou à la pluie.

Pour le travail qui s’effectue en zone à risque, les EPI adaptés seront alors les lunettes de protection, gants de protection, casques anti-bruit, chaussures de sécurité, assurant une protection efficace.

Par ailleurs, certains vêtements de travail sont également conçus pour faciliter le travail de l’artisan. Par exemple, un peintre aura besoin d’un pantalon de travail confortable, dont le tissu est assez souple pour lui permettre d’effectuer ses gestes en toute liberté, sans entrave. Les diverses poches qui intègrent ce type de pantalon de travail permettront également un certain confort, puisque le matériel dont un artisan a besoin se trouvera toujours à portée de main.

Quel que soit le corps de métier, il est indispensable de revêtir des vêtements de travail adéquat pour la réalisation des activités. Les EPI sont par ailleurs obligatoires lors d’opérations à risque, régies par les réglementations des catégories 2 ou 3. Notez que les vêtements de travail et de protection doivent être fournis par l’employeur.

Laisser un commentaire